La fumée contient des composés cancérigènes

Pourquoi fume-t-on ? Par curiosité, imitation, intégration… Puis par plaisir, par habitude… Mais surtout par envie ! Car le tabac et la nicotine créent un besoin artificiel et installent un état de dépendance, comme toutes les drogues.

Les origines du tabac

Le tabac, originaire d’Amérique centrale, était autrefois associé à des rituels ou à des fêtes. Christophe Colomb en rapporta quelques plants au XVe siècle comme plante d’ornement. Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, est à l’origine de son nom : « Nicotiana tabacum », et de l’attribution de vertus médicinales.

À la fin du XVIe siècle, le tabac est connu dans le monde entier. En France, le produit est fortement taxé par l’Etat qui s’enrichit avec d’énormes bénéfices. Mais les premiers soupçons de relation entre tabac et cancer apparaissent en 1775, et en 1868 naît la première association française contre l’abus du tabac.

La fumée de cigarette est nocive pour la santé

Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est de la fumée…

C’est surement bête comme idée, et un peu ridicule de le rappeler, mais le bon sens veut qu’on évite d’inhaler la fumée de notre cheminée ou de notre barbecue non ? Et si par hasard le vent la projette sur les invités, ces derniers fuiront rapidement pour éviter de tousser ou d’avoir les yeux qui piquent… Car c’est tout simplement irrespirable.

Par ailleurs, si vous brûlez des feuilles ou du papier dans votre jardin à l’automne (ce qui est grosso-modo la composition d’une cigarette), il est fort possible que vous ne trouverez aucun plaisir à respirer les émanations de ce feu…

Sachez également que les professionnels du feu n’ont de cesse de se protéger des fumées en général, en portant des masques et des combinaisons, car en cas d’intoxication, l’agression des voies respiratoires est touchée sur trois niveaux :

  • thermique : brûlures des muqueuses.
  • physique : dépôt direct de particules.
  • chimique : gaz toxiques, substances irritantes et molécules agressives.

La fumée de cigarette contient des composés cancérogènes

La fumée de cigarette contient 4 000 à 5 000 composés différents, dont au moins 60 sont cancérogènes !!

Voici les principaux composants cancérogènes :

La nicotine

Elle passe rapidement dans le sang et arrive au cerveau pour se fixer sur des récepteurs spécifiques au niveau des neurones. La dopamine (l’hormone du plaisir), est alors libérée et provoque une sensation de satiété analogue à celle que l’on éprouve après avoir mangé. C’est elle qui est responsable de la dépendance au tabac…

Les goudrons

Ils sont formés lors de la combustion du tabac et contiennent majoritairement des hydrocarbures aromatiques. Parmi eux, les benzopyrènes sont les plus représentatifs de l’effet cancérogène et athérogène (plaques de lipides se fixant sur la paroi interne des artères).

Le monoxyde de carbone (CO)

Il est produit à chaque fois qu’une combustion manque d’oxygène. Inodore, incolore et très dangereux, il est responsable des décès par inhalation dans les habitations aux poêles et aux cheminées encrassées. On le trouve aussi dans les gaz d’échappement automobiles. Il se fixe dans le sang sur chaque globule rouge, occupant ainsi l’espace disponible pour l’oxygène dont il a besoin.

L’acroléine et les irritants

On la trouve aussi dans les matières plastiques et dans certains parfums, comme l’ammoniac, le toluène, le dioxyde d’azote, le cyanure d’hydrogène… Elle est particulièrement agressive sur les muqueuses.

Les métaux lourds

Le cadmium par exemple, est toxique pour la santé cardiovasculaire et rénale, et persiste plus de 70 ans dans l’organisme ! Citons également le plomb, le mercure, le nickel…

Les additifs

Les humectants (glycérol, sorbitol), les agents de combustion (nitrates), l’ammoniac (irritant et augmente la dépendance), les liants (colles), le DDT (insecticide)…

Les radicaux libres et oxydants

Il y a plus de 1 000 radicaux libres par bouffée de cigarette. L’inflammation chronique de la muqueuse respiratoire génère aussi une surproduction de radicaux libres. Cette accumulation d’oxydation détruit les cellules et favorise l’ensemble des maladies.

Le polonium 210

Présent en traces, il est mutagène et cancérogène, et reste radioactif bien au-delà de la durée de vie humaine…

Les arômes

Le menthol et l’eugénol (clou de girofle) favorisent l’accoutumance à la nicotine, le cacao et le réglisse facilitent l’inhalation de la fumée et dilatent les bronches (augmente la toxicité), les sucres et le miel, pour une saveur caramel, sont transformés en substances irritantes et cancérogènes.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive. On peut citer aussi :
L’arsenic, la dioxine, le butane, le méthanol, les toluènes, le chlorure de vinyle, le cyanite d’hydrogène… Ils sont tous aussi toxiques les uns que les autres !

Le contenu de cet article est tiré du magazine « Family Prix »

Qui veut arrêter de fumer ?!!

Arrêtez de Fumer Avec Une Méthode Étonnante !

Les bienfaits de l’Aloe vera : sa richesse en nutriments

Comme nous l’avons vu plus haut, le fumeur provoque des dégâts sur son organisme : ses défenses sont donc moins performantes. Il faut savoir que ces défenses reposent entre autres sur trois vitamines : A, C et E. Bien plus qu’une autre personne, le fumeur doit veiller à mettre dans son assiette des ingrédients riches en vitamines pour pallier au stress oxydant qu’il subit.

La Pulpe d’Aloe vera est riche en nutriments : vitamines, minéraux, enzymes, acides aminés, eu bien d’autres encore [voir Composition de l’Aloe vera].

 

Cet article vous a plu ?

Êtes-vous fumeur actif ou fumeur passif ? Avez-vous arrêté de fumer ? Quelles ont été vos motivations, vos aides ? Partagez ici votre expérience.