La médecine de demain : les compléments alimentaires

La médecine nutritionnelle, aussi connue sous le nom de thérapie nutritionnelle, fait partie du groupe des thérapies alternatives. Mais comment le fait de se nourrir peut-il être considéré comme étant une médecine à part entière ?

Le saviez-vous ? Les termes « médecine » (étymologie latine) et « thérapie » (étymologie grecque) ont tous les deux le sens de « soigner ».

Qu’est-ce que la médecine nutritionnelle ?

La médecine nutritionnelle est une approche globale qui vise à conserver la santé ou à la restaurer.

Quelque soit votre âge, cette approche médicale va optimiser les fonctions de vos cellules, des tissus et des organes sous l’action de nutriments de qualité. Cette médecine associe aussi des conseils sur l’exercice physique, l’élimination du tabac et la gestion du stress.

C’est une médecine à la fois préventive et curative centrée sur le patient, parce que chacun est unique : conseil alimentaire, correction des déficits et administration de vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés et antioxydants, pour obtenir des conditions de santé optimales.

Pourquoi la médecine nutritionnelle ?

Parce que notre environnement nutritionnel a changé depuis l’apparition de l’industrie agro-alimentaire, de l’industrie chimique et pharmaceutique. Notre organisme n’est plus adapté à notre nouvel environnement. Il réagit de plus en plus mal, d’où l’apparition de maladies nouvelles, dites « de civilisation » :

  • Maladies dégénératives* (arthrite, Alzheimer, Parkinson)
  • Cancers qui explosent depuis plusieurs dizaines d’années (35% des cancers sont liés à l’alimentation et surviennent de plus en plus tôt)
  • Diabète de plus en plus jeune
  • Résistance à l’insuline
  • Maladies auto-immunes* (sclérose en plaques, diabète de type 1, lupus, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn)
  • Maladies cardiovasculaires
  • Colopathies fonctionnelles
  • Obésité
  • Allergies
  • Troubles du sommeil
  • Dépression, etc.

* Maladies dégénératives : un ou plusieurs organes sont progressivement dégradés. Les causes peuvent être l’accumulation de produits biologiques ou de toxines, ou l’absence prolongée d’une substance biologique qui entraîne alors la dégénérescence progressive des organes concernés.

* Maladies auto-immunes : hyperactivité du système immunitaire à l’encontre de substances ou de tissus qui sont normalement présents dans l’organisme.

Tous ces troubles peuvent être liés – ou sont liés – à une mauvaise alimentation, une intoxication, un manque d’exercice ou à un stress.

L’article suivant portera d’ailleurs sur le thème des maladies chroniques dégénératives : Les 3 secrets pour lutter contre les maladies d’aujourd’hui ?

Que peut nous apporter la médecine nutritionnelle ?

La médecine nutritionnelle intervient en améliorant les maladies existantes, mais elle a surtout un rôle préventif. À tout âge, elle permet d’améliorer de manière importante la qualité de vie, que l’on soit malade ou en bonne santé, car elle s’attache à :

  • Redonner de l’énergie, diminuer la fatigue, mieux gérer son stress
  • Maintenir les fonctions intellectuelles (mémoire, concentration…)
  • Favoriser un meilleur sommeil et un meilleur moral
  • Permettre de se sentir en pleine vitalité et au meilleur de sa forme
  • Préserver nos organes vitaux (cerveau, cœur, poumons, reins)
  • Maintenir la masse musculaire, un bon équilibre (prévention des chutes)
  • Agir sur les signes extérieurs du vieillissement (paraître encore jeune)
  • Préserver une vie sexuelle épanouie

La nutrition est un facteur déterminant pour notre santé

« Nous sommes ce que nous mangeons »

En effet, notre corps est composé de plus de 100 000 milliard de cellules, et chacune d’entre elle fonctionne comme une petite usine chimique capable d’effectuer 20 000 réactions en une fraction de seconde ! Ce sont les nutriments que nous absorbons qui permettent à ces cellules de fonctionner parfaitement.

Mais que se passe-t-il lorsque nous mangeons mal ? Que se passe-t-il lorsque nous mangeons une nourriture « empoisonnée » ? Avec le temps, nos petites usines vont commencer à mal fonctionner et nos organes vont en pâtir. Notre corps tout entier va s’affaiblir, et la maladie va faire son apparition en présentant un certain nombre de symptômes.

La nutrition n’est pas l’unique cause des maladies connues, car il existe aussi des prédispositions à une ou plusieurs maladies. Mais une alimentation équilibrée va considérablement aider un enfant ou un adulte à prévenir les maladies, ainsi qu’à les combattre !

« C’est de la nutrition que viendront les solutions aux maladies de notre temps »

C’est ce qu’affirmait Linus Pauling (1901-1994), mathématicien, physicien et biochimiste américain, Prix Nobel de Chimie en 1954 et Prix Nobel de la Paix en 1962.

L’avantage de cette médecine naturelle est qu’elle traite non seulement les symptômes mais surtout la cause même du problème de santé.

Aussi, établir un état des lieux nutritionnel d’un patient par un bilan spécifique permet de déterminer si notre alimentation est en adéquation ou non avec nos besoins. Le constat des excès, et surtout des carences, représente alors une base concrète pour corriger de manière personnalisée l’alimentation du patient, et augmenter de manière significative son potentiel santé.

Ainsi, la médecine nutritionnelle se présente comme une approche incontournable pour les professionnels de la santé engagés dans une médecine « anti-âge ».

Les compléments alimentaires plutôt que les médicaments

Comme l’a dit Thomas Edison (1847-1931), reconnu comme l’un des inventeurs américains les plus importants :

« Le médecin de demain ne prescrira pas de médicaments, mais s’intéressera à ses patients dans leur globalité, en portant attention à leur alimentation, aux causes de la maladie et à sa prévention »

Voici les propos de deux médecins généralistes :

« Je suis convaincu que la médecine accordera dans le futur un rôle non négligeable à la nutrition. J’obtiens pour ma part de meilleurs résultats en prescrivant des régimes adaptés et des compléments alimentaires qu’avec des médicaments »

« L’évidence de l’importance d’une thérapie nutritionnelle est en train de prendre une telle ampleur, que si les médecins d’aujourd’hui ne deviennent pas nutritionnistes, ce sont les nutritionnistes qui deviendront les médecins de demain »

Patrick Holford, précurseur de la nutrition optimale au Royaume-Uni et fondateur de The Institute for Optimum Nutrition à Londres (institut de nutrithérapie), est un brillant scientifique qui fut frappé à 51 ans d’une attaque cardiaque sévère, à qui on ne donna pas plus de 10 ans de vie. Il refusa le pacemaker et consacra encore trente ans à faire des recherches sur la nutrition.

Il est l’auteur du best-seller « Dites non au cancer », paru aux Éditions Équilibre. En Grande-Bretagne, ses interventions régulières à la télévision nationale en ont fait le plus célèbre des nutritionnistes, consulté par les personnalités britanniques. Il souhaite que chacun bénéficie d’un mode de vie plus sain et se nourrisse mieux, pour être capable d’affronter les difficultés de la vie d’aujourd’hui. Il croit en l’importance de la nourriture et du rôle parallèle que l’Aloe vera peut avoir pour que chacun apprenne, acquiert et conserve des habitudes alimentaires saines.

« La moindre petite cellule de notre corps s’élabore à partir de notre nourriture. Pour cette raison évidente, la nourriture constitue la pierre angulaire de notre santé. C’est pourquoi Hippocrate disait, il y a plus de 2 000 ans : ‘Que la nourriture soit votre médecine, et la médecine votre nourriture’ »

Dans un de ses ouvrages « Optimum Nutrition », le docteur Carl Pfeiffer explique :

J’ai la ferme conviction qu’avec une consommation suffisante de micronutriments, la plupart des maladies chroniques n’existeraient pas. La médecine du futur, c’est une bonne thérapie nutritionnelle. Nous n’avons que trop tardé !

Les bienfaits de l’Aloe vera : un vrai cocktail de substances bénéfiques pour notre santé

La science moderne le prouve maintenant : les solutions sont dans la nature !

→ Attention toutefois à l’auto-prescription. Inappropriés, les compléments alimentaires sont potentiellement dangereux pour leur toxicité à forte dose…

 

Un corps vivant comme l’Aloe vera, non pollué par les produits chimiques, possède tous les éléments vitaux pour contribuer à notre santé et à notre vitalité.

L’Aloe vera contient plus de 200 nutriments : vitamines, minéraux, enzymes, anti-oxydants, et bien d’autres éléments agissant en synergie pour favoriser une bonne santé.

Essayez d’imaginer ce qu’entraînerait la consommation à vie d’une nourriture « saine » à base de produits frais, comme les fruits et légumes, et d’une plante comme l’Aloe vera, dont l’action naturelle stimule celle de la nature… Ses multiples vertus en font un excellent tonique.

Un corps vivant comme l’Aloe vera, non pollué par les produits chimiques, possède tous les éléments vitaux pour contribuer à notre santé et à notre vitalité.

 

Cet article vous a plu ?

Que pensez-vous de l’adage « Nous sommes ce que nous mangeons » ? Quelle est votre approche en matière de santé ? Et pensez-vous que les médicaments soient la meilleure solution pour notre santé sur le long terme ? Donnez votre avis en laissant un commentaire.