Pour faire suite à l’article précédent, je vous partage ici 5 autres témoignages d’expériences personnelles de personnes pour lesquelles l’Aloe Vera a joué un rôle important dans l’apaisement de leur souffrance ou de leurs maux.

Témoignages sur les bienfaits de l'Aloe Vera

Tous les témoignages sont extraits du livre : « Aloe Vera, Remède naturel de légende » d’Alasdair Barcroft.

L’auteur anime l’Aloe Vera Centre de Londres, à la fois centre de conseil et magasin, en vue de faire progresser la qualité et son contrôle pour les produits à base d’Aloe Vera.

Il est titulaire d’un diplôme supérieur d’Économie Agricole de l’Université de Newcastle et a vécu, et longtemps travaillé, dans les régions du monde où pousse l’Aloe Vera.

Témoignages d’expériences sur l’utilisation de l’Aloe Vera

Voici ce qu’il en dit, ses recommandations et ses avertissements, ainsi que la suite des témoignages d’expériences personnelles de différentes personnes à propos de leur utilisation de l’Aloe Vera….

Je partagerai les autres témoignages dans les prochains articles, à raison de 5 témoignages par article (sinon les articles sont un peu trop longs) :)

Si vous n’avez pas lu le précédent article, voici les 5 premiers témoignages autour de l’Aloe Vera.

 

Extrait du livre :

Il ne s’agit pas, bien sûr, d’inciter un patient à stopper toute prescription médicale, quel que soit le mal dont il est atteint, mais simplement de vous faire part des observations de ceux pour qui l’Aloe Vera s’est révélé être d’une grande aide, en améliorant leur qualité de vie après souvent plusieurs années de souffrance.

Ce n’est pas un médicament, mais un moyen donné à notre organisme pour se guérir lui-même.

Nous avons fait une sélection parmi des centaines de lettres envoyées au Centre Aloe Vera, et à des producteurs qui nous les ont communiquées, en changeant les noms et lieux d’habitation des auteurs de ces lettres, afin de respecter leur anonymat.

Voici 5 autres témoignages d’expériences personnelles de personnes pour lesquelles l’Aloe Vera a joué un rôle important dans l’apaisement de leur souffrance ou de leurs maux.

Témoignage n°6 sur les bienfaits de l’Aloe Vera

Problème de candidose + allergies

Depuis 9 ans, Natahlie se battait pour venir à bout d’une candidose qui entraînait fatigue, acné, inflammations articulaire et un muguet permanent, ainsi que des allergies alimentaires et médicamenteuses, et une allergie au pollen.

Elle prend de l’Aloe Vera depuis 1 an et remarque une nette amélioration de son bien-être.

« Je consomme maintenant du gel d’Aloe Vera deux fois par jour, ce qui apaise les irritations de mon intestin, de ma vessie, et atténue ma fatigue ; j’ai beaucoup plus de tonus.

La gelée d’Aloe Vera est excellente pour l’acné, les douleurs articulaires et la gingivite.

La crème Aloe Vera Propolis et la crème hydratante pour les mains sont également très efficaces pour l’eczéma et les coups de soleil.

Je crois cependant que l’Aloe Activateur est un produit aux multiples vertus : utilisé pour l’hygiène buccale, il apaise les inflammations et stoppe les infections bactériennes.

Pour la sinusite et le rhume des foins, il suffit d’en aspirer quelques gouttes par chaque narine ; cela fait larmoyer les yeux, mais c’est très efficace. De même pour les maux d’oreilles ; ma mère a même constaté une amélioration sensible de son acuité auditive.

On peut procéder de la même façon avec la Pulpe d’Aloe Vera à boire pour soigner les maux de gorge et aussi sous forme de gargarisme.

Pour conclure, l’Aloe Vera a été pour moi une réussite totale pour tous mes problèmes de santé, et je lui en suis vraiment reconnaissante. »

Témoignage n°7 sur les bienfaits de l’Aloe Vera

Problème de peau : visage + cuir chevelu (desquamation)

Sheila et son époux vivaient à Chypre de 1987 à 1990 et leur fils âgé de 4 ans fut atteint d’un problème dermatologique au visage, juste sous les yeux ; la peau est devenue sèche et se desquamait.

L’application de crèmes douces hydratantes empira le mal qui s’étendit alors autour des oreilles et dans le cuir chevelu.

De retour au Royaume-Uni, Sheila se rendit chez un spécialiste qui prescrivit une crème stéroïde pour le visage, et une lotion pour les cheveux. L’application de la crème entraîna une réaction dermique, la peau sèche qu’elle était devint grasse, rouge et toute endolorie.

« Nous avons persévéré dans l’application de la crème, pensant qu’il fallait patienter un peu pour obtenir un résultat ; quant à la lotion, elle était si active qu’elle lui avait entamé le cuir chevelu.

Nous renoncèrent alors aux deux.

Le docteur prescrivit un autre traitement : l’application d’une crème aqueuse très douce qui fut tout aussi inefficace. Il y eut 36 autres traitements pendant 5 ans, avec une intensification du mal.

Les plaisanteries de ses camarades d’école qui ne se privaient pas de se moquer de l’aspect de la peau de notre enfant et de la desquamation que le mal entraînait (cela ressemblait à des pellicules) le blessaient beaucoup. On le surnommait « face pelliculée », ses camarades l’accusant de ne pas se laver les cheveux.

Ces sarcasmes le faisaient beaucoup souffrir et il ne pouvait plus les supporter.

En 1994, ma belle-sœur me suggéra une gamme de produits à base d’Aloe Vera, dont la crème Propolis, que nous appliquâmes sur le visage de notre fils 3 fois par jour.

Nous fûmes ébahis du résultat : 5 jours après, il n’y paraissait plus, la peau avait repris son aspect normal. Et ceci après tant d’années de vains traitements !

Nous n’avions pas appliqué cette crème sur le cuir chevelu, préférant pour cela l’avis d’un autre spécialiste de la peau à qui j’avais apporté le tube de crème miraculeuse ; en examinant son cuir chevelu, il déclara que l’enfant devait être envahi par les poux !

J’étais quant à moi, bien persuadée qu’il n’en avait pas un !

Il fit des prélèvements, nous promettant de nous tenir au courant des résultats de l’analyse dès le lendemain matin ; résultats qui, bien entendu, furent négatifs ! Nous eûmes droit à la prescription d’un autre shampoing que je n’avais pas la moindre intention de me procurer : la plaisanterie avait assez duré !

Je décidai d’utiliser un shampoing d’Aloe Vera au Jojoba, et aussi une lotion de rinçage à l’Aloe Vera : l’amélioration du cuir chevelu était flagrante.

Depuis 2 ans, il n’a plus jamais eu de problème ni au visage ni au cuir chevelu, et maintenant toute la famille utilise ces produits. »

Témoignage n°8 sur les bienfaits de l’Aloe Vera

Problème d’anémie + grande fatigue

Jessica venait d’avoir 30 ans quand elle quitta Inverness en Écosse, où elle exerçait le métier de psychothérapeute, enseignant une technique de training autogène.

Le poste qu’on lui proposait à Londres correspondait en tout point à sa formation et elle saisit cette opportunité avec enthousiasme, persuadée qu’elle s’adapterait facilement et pourrait oublier l’air vif et les vastes espaces de Glen Affric, et la chaleur amicale de ses voisins.

Hélas, comme elle nous le raconte, cela s’avéra douloureusement faux.

« Mon travail était devenu obsédant, et je réalisais que j’avais besoin d’exercice : je fis du Tai Chi Chuan, de l’équitation, de la natation, du tennis, du jogging, et décidai dans le même temps de devenir végétarienne alors que je n’avais aucune notion de nutrition.

Je décidai de m’installer dans le Sussex pour éviter chaque jour les aller/retour enfumés de Londres.

A cette époque, je rentrais à la maison vers 21h30, je n’avais pas la moindre envie de cuisiner et ouvrais donc une fois de plus une boîte de conserve.

A 33 ans, j’avais quelques ennuis stomacaux, j’étais sujette à la diarrhée et je manquais d’appétit : la dernière crise me laissa anéantie.

Je remarquais qu’après le déjeuner j’étais épuisée, et dans l’impossibilité de pratiquer mes cours de Tai Chi plus d’une minute, puis quelques temps plus tard, incapable de faire du cheval, même au trot, et une totale incapacité de prêter attention aux conseils de mon professeur d’équitation : une simple figure me laissait perplexe, et pénétrer dans une piscine représentait même un réel danger.

Cette situation persista 1 an.

Après plusieurs visites auprès d’un homéopathe, mon état s’améliora, mais j’étais de plus en plus insatisfaite et anxieuse concernant mon avenir. Je ne dus mon salut qu’au fait de cesser tout traitement car j’étais devenue incapable de travailler.

Durant les 8 années qui suivirent, je tentais différentes approches pour aborder le problème, j’appris à travailler avec seulement 70% de mon potentiel d’énergie, à ne pas faire d’exercice au-delà de mes forces (ce qui n’était pas facile, car je ne ressentais aucun signe avant-coureur) et je mangeais souvent, pour maintenir un taux de sucre suffisant dans le sang.

On me conseilla de me relaxer davantage, autrement dit, de pratiquer ma propre médecine, un sage conseil.

Il y a 1 an, deux de mes clients m’avaient vanté les vertus de la boisson gel d’Aloe vera, cette plante connue depuis des milliers d’années, riche en enzymes, en minéraux, en acides aminés essentiels, en vitamines, particulièrement en vitamines B et B12, et son pouvoir anti-toxique sur l’organisme.

Je pensais que c’était tout à fait ce qu’il me fallait.

Il faut prendre le temps de se familiariser avec le goût de la boisson gel d’Aloe Vera qui est particulier, et pendant quelques semaines encore mes symptômes se manifestèrent avec force, puis s’atténuèrent, et petit à petit, je commençais à me sentir mieux.

J’avais perdu mon teint cireux et retrouvé quelque vigueur.

Aujourd’hui, je mange régulièrement et quand je suis obligée de sauter un repas, cela n’entraîne pas une chute de tonus.

Ma digestion s’effectue sans problème et plus rapidement ; l’état de ma chevelure témoigne de ma bonne santé et j’ai perdu 9 kg, sans rien faire pour cela ! »

Témoignage n°9 sur les bienfaits de l’Aloe Vera

Problème de colite + fatigue

Judy a 42 ans et depuis 12 ans elle souffre de colite. Elle a d’abord pris des stéroïdes en suppositoires et des sulphasalazines. Allergique à ce traitement, on lui prescrit de l’Asacol qu’elle continue à prendre.

Elle dut abandonner le traitement aux stéroïdes par voie anale pour prendre des stéroïdes en cachets. Le dosage varie entre 5 mg et 10 mg par jour, dose minimale pour éviter une flambée soudaine de son mal. Laissons-lui la parole :

« Pour mon médecin, la seule solution était l’opération, mais il m’accordait le droit et le temps d’essayer les remèdes naturels. J’avais déjà essayé l’aromathérapie, la réflexologie et l’homéopathie, sans grand succès ; j’étais découragée, fatiguée en permanence et mon médecin avait diagnostiqué une fistule du côlon.

Je souffrais d’une douleur chronique, de diarrhée, de légers saignements et je passais mon temps dans les toilettes (avec l’appréhension de ne pas les atteindre à temps). Trop fatiguée au moindre effort, je refusais toute sortie.

J’avais grossi de presque 13 kg suite à mon traitement à base de stéroïdes, soit 20% de mon poids normal ! Mon visage était devenu tout bouffi !

J’étais en plus affectée d’une mycose aux pieds et à l’aine, et très sujette à des sautes d’humeur, à l’insomnie ; le médecin avait en plus découvert une anémie.

C’est alors que je tombais sur un article sur la boisson gel d’Aloe Vera et 1 mois plus tard, je commençais à en boire : les premières semaines je me sentais bizarre (maux de tête…) signe que le corps se désintoxique.

Rapidement je me sentis mieux et me rendis à l’hôpital (6 semaines après avoir commencé à boire l’Aloe Vera) pour une coloscopie et pour décider de la date de l’opération, et le médecin fut heureux de m’annoncer que j’allais mieux et que l’opération ne serait pas nécessaire.

Je ne renouvelai pas mon traitement à base de stéroïdes, je perdis du poids, et retrouvai mon visage. Le médecin n’en revenait pas de l’amélioration de mon état, quand 6 mois plus tard je lui rendis visite ; il voulut bien sûr connaître le traitement que j’avais suivi.

Dans le temps, il m’arrivait au moins une fois par semaine de piquer des colères. Or, depuis que je consomme de la pulpe d’Aloe Vera, cela ne m’arrive presque plus, quelque fois seulement pendant les périodes de stress.

Je me sens mieux que je ne l’ai jamais été depuis 7 ans et je peux à nouveau jouir de la vie.

Cette guérison, je la dois à l’Aloe Vera. Cependant, je ne saurais trop recommander de vérifier la qualité et la pureté du produit pour soigner une colite aigüe. Il existe en effet différentes marques de ce produit sur le marché (j’en avais acheté dans un magasin de diététique et cela n’était guère qu’un liquide aqueux, sans propriété).

J’avais écrit une lettre à l’Association nationale des maladies de l’intestin pour leur faire part de mon expérience, car elle pouvait aider des milliers de personnes souffrant du même mal. Certes, l’Aloe Vera n’est pas un médicament, mais il améliore considérablement la qualité de vie du malade.

Dites à votre médecin que vous désirez essayer les produits à base d’Aloe Vera. »

Témoignage n°10 sur les bienfaits de l’Aloe Vera

Problème d’acidité, estomac, gencives + bouche

William est un jeune homme séropositif depuis 3 ans. Il était sujet aux rhumes et semblait toujours accablé. On lui prescrivait des antibiotiques qui l’indisposaient vite.

« Je découvris l’Aloe Vera grâce à un ami. A l’époque, j’étais plutôt fauché, et je tombais à nouveau malade peu après, avec une angine et une infection des sinus.

A cause de ma maladie, j’avais aussi des problèmes de gencives, des irritations de la peau et différentes mycoses ; le pire étant que je me réveillais avec un estomac douloureux et que je commençais mes journées plein d’inquiétudes et de troubles.

Je décidais de prendre de l’Aloe Vera car j’avais la certitude qu’il fallait me guérir de « l’intérieur ».

Je commençais à utiliser le gel dentaire d’Aloe Vera qui sembla diminuer l’acidité de ma bouche et l’état de mes gencives et de ma langue. Je remarquai très vite que si je me lavais la bouche avec le gel d’Aloe Vera au saut du lit, mes troubles intestinaux s’atténuaient, et que cela favorisait l’élimination intestinale.

Aujourd’hui, je peux contrôler le travail de mon intestin et suis ainsi libéré de toute crainte d’accident en cas de diarrhée (car hélas il m’était arrivé de connaître pareille mésaventure).

La gelée en tube d’Aloe Vera a de multiples usages : pour le muguet, pour la prévention de rougeurs sur les parties génitales et pour calmer les hémorroïdes, les irritations anales, les mamelons douloureux, stopper une petite hémorragie en cas de coupure au doigt.

L’Aloe Vera m’a apporté soulagement physique et paix de l’esprit.

J’ai aujourd’hui plus d’énergie, je peux pratiquer la natation, je suis plus actif et ma qualité de vie est bien meilleure. Je ne prends plus d’antibiotiques et les analyses sanguines montrent que tout est rentré dans l’ordre.

Cela ne m’a pas été facile d’énumérer ainsi mes petits maux, car ce n’est pas mon habitude ; je l’ai fait en pensant que si cela pouvait contribuer à apporter ne serait-ce que la moitié des soulagements dont j’ai bénéficié, cela n’aura pas été vain. »

 

La semaine prochaine, découvrez 5 nouveaux témoignages de personnes ayant découvert les vertus de l’Aloe Vera 😉

 

 

Pulpe d'Aloès stabilisée : la meilleure boisson à l'Aloès certifiée par le label de qualité IASC pour garder la forme

Pulpe d’Aloès (réf.15)

Aloe Berry Nectar : aide à maintenir une bonne hygiène des voies urinaires (infections urinaires)

Aloe Berry Nectar (réf.34)

Forever Freedom : aide à soulager les problèmes articlulaires, os et cartilages

Forever Freedom (réf.196)

Coeur d'Aloès 1 litre (réf.77)

Coeur d’Aloès (réf.77)

 

 

 

 

 

 

 

>>> DÉCOUVRIR LES PULPES À L’ALOE VERA

>>> DÉCOUVRIR TOUS LES PRODUITS FOREVER

 

Comment acheter les produits Forever ?

Les produits Forever sont exclusivement vendus par les Distributeurs Indépendants Forever.

Pour commander :

  • Directement sur la Boutique en ligne Forever France >>> création d’un Espace Client
  • Près de chez vous auprès d’un distributeur de notre équipe >>> Contact

 

Vous avez aimé cet article ?

Vous aussi partagez votre témoignage à propos de l’Aloe Vera :)
Je vous serais reconnaissante si vous partagiez cet article avec vos proches.