Solutions pour problèmes de transit

Quand on constate un ralentissement du transit, il convient de s’interroger sur la cause, et d’éviter les interventions intempestives susceptibles d’irriter le côlon. Voyons ensemble les solutions pour rétablir la situation… Tout cela en douceur bien sur !

Quelles sont les causes d’un ralentissement du transit ?

Le voyage

Lors d’un voyage, des troubles du transit peuvent survenir. En effet, le problème vient du changement d’habitudes, car l’intestin fonctionne sur la régularité. Le stress est aussi un facteur majeur. C’est une des raisons pour lesquelles les femmes sont plus sujettes que les hommes ;)

Mais rien de grave en général ! Il s’agit d’un trouble fonctionnel passager. Toutefois, dans l’éventualité d’une maladie grave, il faut observer s’il y a des symptômes associés : nausées, douleurs, présence de sang… il est préférable de consulter un médecin sans attendre.

Les médicaments

Parmi les causes possibles, il faut penser aussi à un traitement médical : les médicaments peuvent amener un état de constipation ! En particulier les sirops antitussifs, les antiacides, antidépresseurs et neuroleptiques, histaminiques, corticoïdes… La liste est longue…

L’alimentation

On connaît bien les effets du riz, des carottes, des bananes… Mais aussi certains légumes (chou, céleri, radis), les viandes en sauce, les œufs frits, les pâtisseries à la crème, les confiseries… Et le chocolat est redoutable ! Limitez tous ces aliments si vous avez des problèmes de transit :)

Des solutions temporaires pour améliorer son transit

S’agissant le plus souvent d’un trouble bénin et transitoire, on peut conseiller :

  • Les suppositoires à la glycérine : pour une action locale et immédiate. Un usage répété provoquera des irritations anales.
  • Les laxatifs de contact (stimulants) : ils augmentent la motricité intestinale, mais exposent à des effets indésirables parfois graves, comme les colites, et à des interactions médicamenteuses.
  • Les produits à base de fibres végétales (type Tamarin, graines de Psyllium (Ispaghul), gomme de Sterculia…) sont intéressants comme laxatifs de lest*. Mais attention, leur durée d’utilisation doit rester courte (de 15 jours à 1 mois). À long terme, certaines fibres peuvent induire une irritation de l’intestin. L’abus de certaines molécules chimiques peut aussi donner lieu à la maladie des laxatifs.

* Définition Wikipédia : Un laxatif est un produit accélérant le transit intestinal, ramollissant les selles. On utilise les laxatifs pour combattre la constipation. Ils peuvent être absorbés oralement ou par voie rectale (lavements, suppositoires ou micro-lavements). Ils comprennent les fibres alimentaires ou de mucilages. Ils rendent les selles plus denses, plus volumineuses et leur font retenir plus d’eau, ce qui favorise les contractions musculaires naturelles du tube digestif, et donc leur progression dans ce dernier. Ils accélèrent le transit en 2 à 3 jours.

La relance du transit passe d’abord par l’alimentation…

En effet, l’alimentation doit être riche en résidus pour réactiver le transit !! C’est le cas avec des fruits frais ou secs (raisin, pruneaux, figues…), du pain complet, un peu de crudités à l’huile d’olive… Certains légumes (topinambours, pommes de terre froides…) ont un effet prébiotiques.

Le rôle des prébiotiques est très important ! En favorisant le développement de « bonnes bactéries », on limite les risques d’inflammation du côlon et on améliore le transit.

…et une bonne hygiène de vie !

Un mode de vie actif et une alimentation comportant une bonne quantité de fibres alimentaires, feront diminuer les troubles du transit (constatation, diarrhée, hémorroïdes…) et les risques de maladies que cela entraîne (diverticulite, occlusion intestinale, colites inflammatoires…).

D’une manière générale, il est recommandé de suivre ces règles d’hygiène pour éviter les problèmes de transit :

  • Augmenter l’apport en fibres alimentaires (manger à chaque repas des légumes et des fruits crus ou cuits)
  • Réduire la consommation de produits céréaliers raffinés
  • Boire suffisamment (1,5 litres, de préférence entre les repas)
  • Manger moins de viande et de matières grasses
  • Consommer des probiotiques
  • Pratiquer une activité physique régulière (en particulier la marche)
  • Aller à la selle dès que le besoin s’en fait sentir (tous les jours à la même heure, c’est important)
  • Bien mastiquer

Ces mesures d’hygiène de vie sont essentielles pour rééduquer le transit intestinal !

Quelques idées de plantes digestives

La nature nous fait de l’effet !

  • La pulpe de Tamarin
  • La pulpe de Pruneau
  • La gomme d’Acacia
  • L’extrait de Radis noir
  • L’extrait d’Artichaut
  • L’extrait de Boldo
  • L’extrait de Romarin
  • Et j’ajouterais bien sûr la pulpe d’Aloe vera !! :D
Pulpe d'Aloès stabilisée 1L (ref.15)

Pulpe d'Aloès (réf.15)

La pulpe d’Aloe vera permet d’accélérer le transit en douceur. Sa pulpe est très riche en fibres solubles (plus douces pour l’intestin) qui stimulent le transit digestif. Leur secret est lors de la digestion, car elles forment une sorte de gel. À l’inverse, les fibres insolubles sont irritantes pour l’intestin.

De plus, la pulpe d’Aloe vera est une très bonne source de prébiotiques. Comme nous l’avons vu plus haut, les prébiotiques sont essentiels pour nourrir les bonnes bactéries présentes dans l’intestin, favorisant ainsi la bonne santé de ces derniers.

 

Forever Active Probiotic 30 capsules (ref.222)

Forever Active Probiotic (réf.222)

ASTUCE :
L’association de la pulpe d’Aloe vera avec les probiotiques est intéressante, car la pulpe d’Aloe vera (un prébiotique) optimise l’action et l’effet des probiotiques (« bonnes bactéries » pour l’intestin), en les nourrissant.

 

En conclusion, la pulpe d’Aloe vera vous aidera à :

  1. Rétablir votre transit
  2. Rééquilibrer la flore intestinale
  3. Stimuler les défenses naturelles de votre organisme

La pulpe d’Aloe vera : des fibres douces pour l’intestin.

 

Pour mes problèmes de transit, j’utilise la Pulpe d’Aloès + les probiotiques. Quelles sont vos solutions ?

Répondez à cette question en laissant votre commentaire ci-dessous, vous aiderez ainsi les lecteurs en racontant votre expérience.