Risques épilation laser

Pour le bien-être et la santé[BIEN-ÊTRE] L’épilation laser définitive est une méthode efficace pour venir à bout des poils, mais quelques précautions s’imposent pour minimiser les risques de brûlures ou de cicatrices…  Jambes, torse, maillot, aisselles, moustache… Les femmes autant que les hommes sont concernés 😉

L’épilation laser définitive en quelques points

Depuis une dizaine d’années, les lasers ont progressivement remplacé l’épilation électrique. Plus rapides, ils permettent de traiter de grandes surfaces avec des résultats satisfaisants. Le laser produit un faisceau de lumière absorbé par les points sombres (les poils), qui brûle et détruit le poil ET son bulbe.

On ne peut pas éliminer les poils en une seule séance, car le poil connaît 3 phases de vie : il naît, il se développe et grandit, puis meurt pour recommencer le cycle. Et chaque poil a son cycle de vie. À la première séance, les poils au stade final sont éliminés, mais pour les autres il faudra attendre quelques semaines.

La technique de l’épilation laser est efficace, mais plusieurs critères entrent en ligne de compte pour la réussite du traitement : type de peau, âge, pilosité, zones, hormones… Les poils trop clairs ou trop fins par exemple n’arrêteront pas le faisceau du laser.

Quels sont les risques de l’épilation laser ?

L’épilation laser est un traitement sûr, mais des effets secondaires sont possibles (le plus souvent temporaires) : marques plus foncées ou plus claires (risque accru avec les peaux foncées ou bronzées), brûlures superficielles (qui disparaissent en 3 à 5 jours), des troubles de la pigmentation peuvent survenir dans les semaines suivant le traitement mais sont presque toujours réversibles.

À ce jour, il n’y a aucun cas de cancer causé par le laser. Les cancers sont favorisés par les rayons UV du soleil, le laser (et lampes flash) fonctionnent à la lumière rouge et aux rayons infrarouges qui eux, ne sont pas cancérigènes.

Quelles sont les contre-indications de l’épilation laser ?

Pour éviter tous risques, voici une liste des contre-indications à l’épilation laser :

  • Peau enflammée pour diverses raisons
  • Herpes en poussée sur les zones traitées
  • Personne sujet aux crises d’urticaire en réaction au chaud ou au froid
  • Traitement de l’acné sévère dans les 6 mois précédents
  • Prise de médicaments photosensibilisants
  • Prise de B-carotène
  • Application récente d’autobronzant
  • Bronzage récent ou exposition au soleil ou aux UV
  • Femme enceinte (par mesure de précaution)

Quelles sont les précautions à prendre avant et après une séance d’épilation laser ?

Avant la séance

Le soleil est l’ennemi du laser ! Pour éviter tout risque de dépigmentation, il est déconseillé de commencer le traitement au retour des vacances quand la peau est encore bronzée. Après le traitement, il faut patienter au moins un mois avant de retourner sous le soleil : la peau est fragilisée et des tâches brunes peuvent apparaître.

  • Ne pas s’exposer au soleil (au moins 6 semaines avant)
  • Ne pas utiliser des crèmes auto-bronzantes
  • Ne pas pratiquer des séances d’UV
  • Ne pas pratiquer d’épilation électrique, à la cire ou à la pince (1 à 2 mois avant). Seul le rasoir est autorisé (crème dépilatoire à voir avec le lasériste)
  • Ne pas appliquer de produit cosmétique ni de parfum sur la zone à traiter
  • Éviter les décolorations des poils avant la séance (car plus le poil est foncé, meilleur est le résultat !)

Un conseil : raser les poils de la zone à épiler 24 à 48 h avant la séance pour cibler le faisceau du laser seulement sur la racine du poil, pour empêcher une chaleur inutilement provoquée par des poils longs.

Après la séance

  • Ne pas appliquer de produits irritants sur la peau (avec de l’alcool notamment) ou de crèmes autres que celles prescrites
  • Éviter les soins esthétiques sur la zone traitée
  • Surtout ne pas réaliser de peeling, gommage ou massage
  • Le sauna ou le hammam sont fortement déconseillés (agressions par la température)
  • La piscine est également déconseillée (eau chlorée)

Durant les 3 semaines suivant la séance, les poils traités vont tomber tout seul (éviter de les retirer à la pince à épiler pour ne pas irriter la peau). Quelques petites croûtes sont possible, mais ne pas y toucher ! Elles doivent se soigner toute seule avec l’aide d’une crème hydratante. Si vous ne constatez pas de repousse à l’approche de la prochaine séance d’épilation, il est préférable de retarder celle-ci.

L’importance de recourir à des professionnels pour des séances d’épilation laser

L’épilation laser doit être pratiquée sous contrôle médical, par des professionnels de la peau : dermatologues et laséristes diplômés, seuls habilités à travailler avec un laser médical.

Réalisée par des non professionnels, l’épilation laser peut causer de graves brûlures (attention aux salons d’esthétique !). Un médecin saura également déceler des pathologies de la peau ou autre. Un bilan médical de la pilosité doit être réalisé lors de la première consultation – qui doit être gratuite !

Les médecins professionnels règlent l’appareil d’épilation laser suivant votre spécificité : ils tiennent compte des contre-indications possibles, votre activité quotidienne, le type de votre peau, de vos poils, et réalisent un test préalable sur une petite zone discrète pour les peaux mates et foncées. Vous n’aurez donc aucun risque de brûlure.

La sécurité de votre peau et de votre santé est primordiale !

 

Cet article vous a plu ?

Pratiquez-vous l’épilation laser avec des professionnels ? Avez-vous déjà eu des problèmes suite à une épilation laser ? Racontez et partagez votre expérience.