Progressivement, mais inexorablement, les effets du temps altèrent votre organisme, et pour certains, même plus tôt et plus vite… Pourtant, il n’y a pas de fatalité ! En réalité, vous avez une importante marge de manœuvre pour contrer les conséquences du vieillissement grâce aux plantes anti-âge :)

Plantes médicinales aux effets anti-âge

Cet article est extrait du magazine Plantes & Bien-être n°29 d’octobre 2016.

Plus de 80 % de notre patrimoine génétique est modulé et influencé par des facteurs externes à nos gènes. Autrement dit, ce sont notre comportement, notre façon de penser et notre mode de vie qui déterminent essentiellement l’équilibre de notre état de santé et le processus de vieillissement

Sans nous attarder sur les plantes qui agissent sur notre psychisme, nous allons surtout nous intéresser à celles contribuant à la maîtrise des mécanismes biologiques identifiés dans l’accélération du vieillissement…

Pour aller à l’essentiel, retrouverez dans cet article les plantes médicinales anti-âge qui traitent les principales interfaces du corps :

  • À l’intérieur : c’est-à-dire les tissus et les vaisseaux.
  • À l’extérieur : c’est-à-dire la peau !

Pourquoi vieillissez-vous ?

Trois facteurs principaux sont identifiés comme participant au processus du vieillissement et à son aggravation.

1. L’oxydation ou la rouille

Nous fabriquons de l’énergie à partir de matières premières telles que l’oxygène et le glucose. Comme des combustibles, ils sont brûlés dans une sorte de « chaudière » cellulaire provoquant des réactions chimiques et générant chaleur et énergie.

Mais la médaille a toujours un revers, et ces opérations produisent en retour des déchets du métabolisme appelés produits de l’oxydation, comme les radicaux libres, ces formes oxygénées très réactives à l’origine de dommages pouvant atteindre toutes les structures cellulaires : membranes, noyaux et leur contenu (ADN), protéines (enzymes, hormones, etc.).

Heureusement, nous possédons au sein même de nos cellules des systèmes de défense biologique capables de contrebalancer ces attaques oxydantes. Quand ces systèmes sont débordés, on parle d’état de « stress oxydant », ou « stress oxydatif ».

De nombreux experts associent directement le vieillissement à cette rouille cellulaire qui s’accumule avec le temps…

2. L’inflammation ou le feu

Il s’agit au départ d’une réaction physiologique aiguë des tissus organiques. Suite à une lésion, le système immunitaire met en branle une kyrielle de substances et de cellules autonomes et mobiles venant guérir et cicatriser le tissu lésé (cytokines, globules blancs, lymphe).

Ces éléments sont à l’origine du gonflement, de la douleur et de la rougeur transitoire de cette phase de réparation active.

Cette opération est normalement de courte durée, pouvant aller de quelques heures à quelques jours.

Mais si l’inflammation persiste, elle devient chronique et génère ce fameux stress oxydatif, lui-même facteur de vieillissement accéléré.

3. La glycation ou la colle

La circulation générale véhicule un taux de sucre sanguin appelé glycémie, qui oscille autour d’un gramme par litre de sang. Au même titre que notre température moyenne de 37 °C, la glycémie est une constante biologique nécessaire à l’équilibre et aux fonctions de toute cellule.

À jeun, si la concentration en sucre dépasse durablement cette limite physiologique, on assiste à une saturation du sang en sucre.

Comme dans de l’eau qui serait trop sucrée, si vous y plongez votre doigt… ça colle ! Le sucre trop concentré se combine avec les protéines de votre peau et c’est la glycation : l’association d’un sucre et d’une protéine.

Les protéines touchées en premier lieu sont celles de l’arbre vasculaire et notamment de la microcirculation des reins, des yeux et du cerveau. Or, par cet effet de colle biologique, la glycation est un facteur de dysfonctionnement majeur des protéines à l’origine du vieillissement cellulaire.

Une protéine dite glyquée (collée à un sucre) devient une protéine inefficace ou déficiente. Quand on sait que la protéine peut être une hormone, une enzyme ou un messager chimique, on comprend mieux toutes les conséquences possibles de la glycation sur l’organisme…

Cataracte et glycation :

Le phénomène de la cataracte, cette maladie des yeux qui provoque une opacification du cristallin pouvant aller jusqu’à la cécité, est principalement le résultat d’une glycation des protéines du cristallin.

Résultat : ces protéines au départ transparentes s’opacifient avec le temps, quand le sang est trop chargé en sucre.

L’opération de la cataracte est d’ailleurs réalisée six fois plus souvent chez le diabétique que chez le sujet non diabétique.

Les plantes contre l’usure de vos tissus internes…

Pour limiter l’oxydation, l’inflammation et la glycation qui peuvent malheureusement se combiner, il existe des plantes incroyablement efficaces. Bien choisies, certaines sont actives à la fois sur la rouille, le feu et la colle 😉

Plante anti-âge n°1 : le curcuma

Il serait absolument irresponsable de faire l’impasse ici sur le curcuma (Curcuma longa), cette plante aux 5600 études, dont la culture indo-asiatique fait un usage traditionnel culinaire et médical depuis des millénaires.

Curcuma plante anti-âge

Curcuma – Plante anti-âge

Dans de nombreuses études, que ce soit en prévention du risque vasculaire, du diabète, des inflammations des tissus articulaires et même du cancer, le curcuma révèle des propriétés comparables ou supérieures à des médicaments de référence.

Il a des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires de premier plan.

On peut même considérer que le curcuma est aussi efficace qu’une quinzaine de médicaments à lui tout seul… les effets secondaires et le coût en moins :)

Voilà probablement la plus belle arme anti-âge dont nous disposons et que nous devrions, à l’image des Asiatiques, consommer régulièrement…

Ayez le geste utile :
Saupoudrez régulièrement du curcuma en poudre dans la préparation de vos plats !

Il est bon de rappeler que la poudre de curcuma est la base jaune ocre de préparations traditionnelles comme le curry, le colombo, le massalé et le chutney. Il ne constitue qu’une faible quantité de toutes ces préparations, c’est pourquoi il vaut mieux utiliser la poudre de curcuma intégrale.

Pour ceux que le goût du curcuma rebute, il existe des gélules de 150 à 200 mg à prendre une fois par jour.

Plante anti-âge n°2 : la cannelle

Beaucoup d’autres végétaux contiennent des principes actifs qui s’opposent à la corrosion cellulaire du vieillissement. C’est le cas des plantes à polyphénols, qui sont de puissants antioxydants – dont font partie, d’ailleurs, les curcuminoïdes du curcuma.

Cannelle de Ceylan Plante anti-âge

Cannelle de Ceylan – Plante anti-âge

Cette grande famille comprend aussi les flavonoïdes, les anthocyanosides, les acides-phénols, les tanins et les lignanes, pour les plus connus.

Pour vous donner un ordre d’idée, les tanins condensés (proanthocyanidols ou OPC) sont plusieurs dizaines de fois plus antioxydants que la vitamine E…

Ceux de la cannelle de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum), par exemple, sont particulièrement efficaces contre la glycation.

La cannelle de Ceylan se prend à raison de ½ cuillerée à café de poudre par jour.

Elle peut être utilisée pour relever vos plats, sucrés comme salés, et même pour aromatiser vos boissons chaudes. Là encore, il existe des gélules consommables.

Les flavonoïdes, eux, sont des pigments universels, véritables piégeurs de radicaux libres. En les consommant régulièrement, ils s’installent de façon cumulative au sein de nos tissus conjonctifs et attendent patiemment l’arrivée d’éléments oxydants pour mieux les neutraliser.

Les flavonoïdes se trouvent dans tous les fruits et légumes mûrs et colorés. À consommer donc sans modération et régulièrement selon la saison de maturation 😉

Les plantes qui favorisent votre circulation sanguine…

Que nous ayons ou non des antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire, il est opportun d’entretenir notre fonction circulatoire. Une bonne irrigation artérielle et un drainage veineux efficace sont le gage d’une longévité en bonne santé.

Pour protéger chacun des tuyaux de l’arbre circulatoire, rien de mieux que des plantes actives sur la paroi vasculaire et sur le sang.

Plante anti-âge n°3 : le ginkgo

Une des plantes les plus remarquables dans ce domaine reste l’arbre aux mille écus, plus connu sous le nom de ginkgo biloba.

C’est l’arbre le plus vieux du monde dans la classification botanique. Il est apparu il y a plus de 200 millions d’années.

La traversée du temps et sa résistance aux conditions climatiques les plus rudes s’expliquent principalement par une teneur en polyphénols singuliers : ginkgolides, bilobalide et flavonoïdes.

Ginkgo Biloba Plante anti-âge

Feuilles de Ginkgo Biloba – Plante anti-âge

Une cure répétée dans l’année d’un extrait de feuilles de ginkgo concentré en polyphénols assurera notamment la protection de la paroi de tous vos vaisseaux et surtout les plus fins (artères du cerveau, de l’oreille interne et des reins), particulièrement exposés dans la maladie diabétique.

Ces composés possèdent également des propriétés dites rhéologiques, c’est-à-dire améliorant la fluidité sanguine.

Il existe en pharmacie une spécialité à base de ginkgo. Malheureusement, elle n’est plus remboursée depuis peu. Pourtant, elle reste probablement la meilleure extraction standardisée de polyphénols de ginkgo : le Tanakan®. À raison d’une pipette d’un millilitre matin et soir dans un verre d’eau, la prévention anti-âge est assurée.

Forever Ginkgo Plus (ref 73) :

⇒ Une cure de 10 jours par mois pendant 3 mois, renouvelable dans l’année, peut s’avérer une bonne option pour protéger ses artères des affres du temps.

La prévention anti-âge est assurée 😉

Plante anti-âge n°4 : le romarin

Une autre solution simple et efficace pour protéger vos vaisseaux est celle du romarin bio (Rosmarinus officinalis) en infusion quotidienne. Sa teneur en acide rosmarinique, un puissant antioxydant et agent antiglycation, permet de lutter activement contre l’emprise du temps sur notre organisme.

Romarin Plante anti-âge

Feuilles de Romarin – Plante anti-âge

Plusieurs études prouvent son efficacité redoutable, notamment au niveau du vieillissement cellulaire de la peau, mais surtout des vaisseaux sanguins, dans la lutte contre l’athérosclérose, processus d’obstruction des artères.

Le romarin présente l’avantage de bien pousser dans nos contrées et il apparaît ainsi fort incongru de chercher à le remplacer avec des plantes exotiques à la traçabilité incertaine comme la baie de Goji, au motif de leur fort pouvoir antioxydant.

N’oubliez pas que plus les plantes viennent de loin, plus les principes actifs antioxydants s’amenuisent, jusqu’à parfois disparaître… sans compter les risques accrus de falsification et d’exposition à des pollutions diverses.

Plante anti-âge n°5 : la grenade

Enfin, la consommation très régulière d’un verre de jus de grenade bio et/ou de chocolat noir peu ou non sucré, se révèle une stratégie payante pour garder les vaisseaux en bonne santé, notamment au niveau cérébral.

Pour en savoir plus sur les bienfaits de la grenade, lisez cet article : Une véritable cure d’antioxydants

Grenade - Plante anti-âge

Grenade – Plante anti-âge

Les plantes qui préservent votre peau…

Selon les individus et les modes de vie, notre peau perd en élasticité, se fragilise ou nous protège de moins en moins, l’âge venant. Pourtant, quelques règles d’hygiène de vie et l’adoption de certaines plantes peuvent freiner considérablement ces nuisibles évolutions.

Quelles sont les véritables raisons de l’altération de notre peau par le temps ?

Plusieurs mécanismes internes sont ici intriqués, en partie liés à l’hérédité.

Il y a d’abord le ralentissement du renouvellement cellulaire conduisant à l’apparition de rides et de ridules, puis la dégradation de certains composants de la peau comme le collagène et l’élastine qui se traduit par une perte de fermeté et d’élasticité.

Il y a ensuite la baisse de la circulation sanguine de la peau provoquant un manque d’éclat, le dérèglement des cellules pigmentaires avec la survenue de taches ou de défauts de pigmentation, la diminution en qualité et en quantité des cellules sudoripares et sébacées entraînant le dessèchement.

Et bien entendu, pour finir, la diminution de la production interne de nos hormones (sexuelles, de croissance, thyroïdienne…) participant au déclin de nos tissus de soutien comme le tissu conjonctif.

Le stress oxydatif de la peau est favorisé ou aggravé par :

  • L’exposition répétée au soleil ou plus généralement aux rayonnements ultraviolets (UV)
  • L’exposition au tabagisme actif ou passif et aux polluants environnementaux
  • Un manque d’apport alimentaire en antioxydants (fruits et légumes colorés de saison)
  • Une maladie de civilisation aggravant le phénomène (diabète…)

Certaines plantes dotées d’un potentiel anti-âge sur la peau sont faciles d’accès. Elles sont capables d’agir directement sur le derme.

Plante anti-âge n°6 : le thé vert

Le thé, par l’action antioxydante de ses tanins, protège le derme, qu’il soit ingéré ou appliqué directement sur la peau sous forme de compresses.

Le thé vert bio (Camellia sinensis) sera à privilégier de par sa concentration importante en polyphénols.

Plante anti-âge n°7 : l’aloe vera :)

L’aloès (Aloe vera) en plus de son action antioxydante, se révèle reminéralisant et nutritif par voie générale et locale également.

Aloe Vera - Plante anti-âge

Gel d’Aloe Vera – Plante anti-âge

Une consommation de 3 cuillerées à soupe de pulpe d’Aloe vera en cure intermittente d’un mois, est la dose minimale préconisée pour profiter de ses bienfaits.

⇒ Boire 30 ml par jour le matin à jeun.

Je vous invite à lire cet article pour en savoir plus sur les bienfaits de la pulpe d’aloès > 10 bonnes raisons de boire la Pulpe d’Aloe Vera

Vous pouvez aussi boire la pulpe tout au long de l’année…

Quant à l’application directe de gel d’Aloe vera, elle est conseillée en cas d’atteintes de la peau, lors de brûlures solaires par exemple.

Le gel permet d’hydrater et accélérer la régénération de la peau :)

Les huiles essentielles et bourgeons de plantes

Plante anti-âge n°8 : l’immortelle

L’aromathérapie anti-âge…

Fleurs d'Immortelle - Plante anti-âge

Immortelle – Plante anti-âge

Voici une heureuse formulation de cosmétologie anti-âge :

  • Huile essentielle bio d’immortelle de Corse ou d’Italie (Helichrysum italicum) : 2 gouttes
  • Huile essentielle bio de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus) : 2 gouttes

⇒ Diluez ce mélange dans 1 cuillerée à café d’huile végétale (huile de Jojoba ou autre). Appliquez sur la peau des zones à traiter et massez jusqu’à pénétration, le soir après la toilette du visage.

À renouveler le plus souvent possible. Ne préparez pas ce mélange très à l’avance.

Plante anti-âge n°9 : l’airelle

La gemmothérapie anti-âge…

Airelle - Plante anti-âge

Fruits d’Airelle – Plante anti-âge

Les bourgeons de plantes contiennent des facteurs de croissance pouvant prévenir et atténuer les assauts du temps.

  • Airelle (Vaccinium vitis idaea) jeunes pousses fraîches en macérât glycériné 1DH : 50 gouttes par jour le matin

⇒ Prendre pendant un mois, puis pratiquer des cures discontinues de 20 jours par mois pendant 3 mois si besoin.

Et les huiles végétales alors ??

Elles sont légion contre le vieillissement cutané, en application directe sur la peau.

Nos préférences vont vers l’huile de noyau d’abricot, l’huile d’argan, l’huile de karité et l’huile de bourrache.

N’oubliez pas qu’elles sont également un excellent vecteur d’huile essentielle à visée anti-âge.

Deux autres peuvent se targuer de posséder un tel effet, si consommées régulièrement ; il s’agit de l’huile d’olive et l’huile de colza, de première pression à froid et bio, grâce à leur teneur respective en acides gras de type oméga-9 et oméga-3.

7 conseils pour préserver et entretenir votre peau

N° 1 : Arrêtez le tabagisme chronique et l’abus d’alcool.

N° 2 : Protégez-vous du soleil et du rayonnement UV, du vent et du sable.

N° 3 : Activez la microcirculation sanguine de la peau par des massages et par l’exercice physique.

N° 4 : Utilisez régulièrement des crèmes hydratantes, si possible après avoir procédé à un gommage.

N° 5 : Privilégiez un apport important en antioxydants par une alimentation riche en fruits et légumes de saison, ou en compléments alimentaires si besoin.

N° 6 : Hydratez-vous régulièrement.

N° 7 : Privilégiez un apport minimum en graisses polyinsaturées de type oméga-3 de l’huile de colza, des noix ou sous forme de complément alimentaire.

 

Les produits Forever présentés dans l’article :

Forever Ginkgo Plus - 60 comprimés

Ginkgo Plus (ref 73)

Pomesteen Power 473ml (réf.262)

Pomesteen (réf 262)

Pulpe d'Aloès stabilisée : la meilleure boisson à l'Aloès certifiée par le label de qualité IASC pour garder la forme

Pulpe d’Aloès (réf 15)

Gel d'Aloe vera 118ml (réf.61)

Gel d’Aloe vera (réf 61)

 

 

 

 

 

 

 

Comment acheter les produits ?

  • Pour voir les tarifs de chaque produit, accédez à la page « Produits » du site.

Les produits Forever sont exclusivement vendus par les Distributeurs Indépendants Forever.

Pour commander :

  • Directement sur la Boutique en ligne Forever France >>> création d’un Espace Client
  • Près de chez vous auprès d’un distributeur de notre équipe >>> Contact

 

Vous avez aimé cet article ?

Je vous serai reconnaissante si vous partagiez cet article avec une personne que vous appréciez.
Cela m’encouragera à maintenir ce blog et continuer de poster un nouvel article 😉