La tabac provoque cancers et maladies cardiovasculaires

Fumer augmente la pression artérielle, contribue au rétrécissement des artères, réduit l’apport en oxygène du cœur et entraîne de nombreux autres dommages : fumer cause ou aggrave de nombreuses maladies, dont plusieurs peuvent diminuer la durée de vie de manière importante.

Aujourd’hui, le tabac est la première cause de mortalité évitable : chaque année, il serait à l’origine de 5,5 millions de décès dans le monde. Soit plus que le paludisme, la tuberculose et le sida réunis ! En France, le tabac tue environ 65 000 personnes chaque année.

Voici la longue liste des dangers de la cigarette…

L’addiction

La première des maladies est l’addiction au tabac elle-même ! C’est une vraie toxicomanie capable d’engendrer dépendance et trouble du comportement. La plupart des fumeurs, même bien informés (soignants par exemple), n’arrivent pas à arrêter ou rechutent après une tentative.

Les maladies cardiovasculaires

On pourrait les placer au premier rang des dégâts causés par le tabagisme ! Les statistiques sont là : il y a deux fois plus de décès par accidents cardiovasculaires que par cancer du poumon. Parmi les facteurs de risque cardiovasculaires, le tabagisme est celui qui frappe le plus tôt et le plus gravement les adultes actifs.

« Qui a fumé ne fera peut-être pas un cancer du poumon, mais qui a fumé bouchera ses artères ! »  Professeur de faculté

Le tabac favorise la formation de plaques graisseuses dans les artères, provoquant ainsi la diminution du diamètre et la fragilisation, et donc du débit sanguin. Suivant l’organe qui est touché, la maladie est différente :

  • Cœur => angine de poitrine / infarctus
  • Cerveau => accident vasculaire cérébral (AVC)
  • Reins => hypertension artérielle
  • Membres => artérite (mauvaise circulation) / ischémie (obstruction totale)
  • Rétine => dégénérescence de la rétine / perte de la vue
  • Pénis => troubles de l’érection / impuissance

Lorsque le tabagisme s’additionne à d’autres facteurs de risque, c’est la catastrophe…

Voici quelques facteurs qui aggravent considérablement le risque de complications : diabète, obésité, hypertension artérielle, sédentarité, stress, hérédité…

Les effets du tabac sur les artères sont nombreux :

  • Augmentation : du cholestérol (fumer favorise la production du mauvais cholestérol (LDL), des  triglycérides, de la viscosité sanguine, de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle, de l’inflammation de la paroi artérielle, de l’athérosclérose (plaques d’athérome = dépôts graisseux) ;
  • Diminution : du taux d’oxygène dans le sang, du diamètre des artères et du bon cholestérol protecteur (HDL).

Les BPCO (broncho-pneumopathies chroniques obstructives)

Le tissu pulmonaire est détruit progressivement par l’agression quotidienne des éléments toxiques jusqu’aux alvéoles pulmonaires. La personne tousse, crache, est essoufflée pour des efforts minimes, et fait des bronchites infectieuses à répétition. Cette maladie est aggravée par l’asthme.

L’évolution de cette maladie se transforme en insuffisance respiratoire, car les poumons n’assurent plus leur rôle d’oxygénation du sang dans les artères. La personne doit alors être traitée avec de l’oxygène plusieurs heures par jour en continu. Cette maladie représente 15 000 morts par an en France.

Les cancers

Cancer du poumon

90% des cancers du poumon sont liés au tabagisme actif, 5% au tabagisme passif. Les substances polluantes toxiques et cancérigènes s’accumulent dans les tissus et finissent à la longue par engendrer la « folie » de certaines cellules qui deviennent cancéreuses. Le risque dépend fortement de l’intensité de la pollution (nombre d’années de tabac et quantité par jour).

Cancer du larynx et des voies aérodigestives

Les éléments toxiques de la fumée de cigarette agressent les fosses nasales, les sinus, la bouche et le pharynx. L’association tabac + alcool augmente significativement ce risque, ainsi qu’une alimentation pauvre en fruits et légumes.

Cancer de la vessie et de l’appareil urinaire

Ce cancer est moins connu et pourtant très fréquent et grave… Plus de 60% des cancers de la vessie chez l’homme sont dus au tabac !

Fumer augmente le risque de nombreux autres cancers :

  • Cancer de l’œsophage
  • Cancer de l’estomac
  • Cancer des reins
  • Cancer du pancréas
  • Cancer du sein
  • Cancer du col de l’utérus

Le tabagisme a un énorme impact sur la grossesse et sur le fœtus en particulier : augmentation de 14% des prématurités, hypotrophie fœtale et même mort in utero.

La prévention

C’est d’abord l’arrêt du tabac ! Il est idiot de penser qu’il est trop tard, même après avoir subi une maladie grave liée au tabac. Arrêter de fumer provoque immédiatement une amélioration du risque cardio-vasculaire, la pollution et l’agression des tissus cessent et les plaquent d’athérome dans les artères diminuent.

Aucun prétexte ne tient la route face à la longue et sinistre liste des maladies causées par le tabac…

Le contenu de cet article est tiré du magazine Family Prix (février 2012)

Si vous décidez d’arrêter de fumer, vous signez pour votre capital santé 😉


Cet article vous a plu ?

Faites-le connaître et partagez votre expérience (de fumeur), ou encouragez vos proches à arrêter de fumer 😉